Se réchauffer en hiver…

Publié dans Civilisation, Musique, Web, Youtube | Marqué avec | Laisser un commentaire

Encore,… tout autant que le reste…non…je ne travaille pas chez Auchan. 19/03/2014 23:33:00

Je n’y ai jamais travaillé chez Auchan! C’est étonnant qu’un abruti invente des infos sur mon compte pour le web. Quel est son objectif?

Pascal Krawczyk, Civilisation 2014.

Publié dans Castres, Civilisation, Europe, France, Web | Laisser un commentaire

Non, non et non…m!…ce n’est pas moi ni à Gasny ni à Villemomble, ni en Moselle ni en Lorraine, ni à Thionville ni à Courière, ni ailleurs en Belgique….. 26/02/2014 20:46:00

Non… je ne suis pas mort, …non… je ne suis pas ambulancier, non…je ne suis pas artisan, non…je n’ai aucun associé, aucun patrimoine d’entreprise! 

Qui c’est ce « mec » qui porte le même nom le même prénom que moi-même, qui naît la même année que moi-même, dans la même grotte, qui parle le « même arabe », qui soi-disant garde le même puits et qui n’est même pas de Set-set. Non je crois plutôt que cet énergumène n’existe pas du même prénom près de la même « génération », je crois qu’il s’approprie une identité qui n’est pas la sienne. Sort-il d’un orphelinat, à sa majorité a t-il choisit mon « prénom », mon profil existentiel?, qui sont ses parents?, est-il un ressortissant d’hier étranger qui aujourd’hui vole de ma citoyenneté, de ma civilité, et qui rayonne en « offshore ». Détourne t-il de mon courrier?, s’approprie t-il de mes adresses et boîte aux lettres sur le web? Je ne vois là que l’intention de profiter lâchement d’un puits de pétrole qui n’est pas le sien! Qu’il retourne à son anonymat, violer et tripoter que lui même, et s’essuyer avec sa « chat rend aise ».

Pascal Krawczyk, Civilisation 2014.  

Publié dans Castres, Civilisation, Europe, France, Web | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Le gouvernement d’Union nationale…à condition que…1/05/2013

tous les partis candidats à l’élection présidentielle y soient représentés, un pour au moins un ministère chacun, deux pour au législatif au moins une commission parlementaire chacun, …et que le niveau d’agrégation des revenus minimums économiques (allocations et premiers salaires) soient conséquemment et définitivement amendés par tout le gouvernement à un niveau de vie absolu qui dénonce la requête républicaine près de l’acte de foi révolutionnaire traduit dès l’article 1 du code civil comme une constitution qui consomme le contenu de la déclaration universelle des droits de l’homme, ainsi chaque citoyen selon ses qualités sera un ayant droit du capital sociétaire, …l’Etat en soi, qu’il soit ou qu’il ne soit pas propriétaire d’un patrimoine privé, ainsi sera ouvert à chacun un revenu particulier en conséquence de sa formation et de son expérience qu’il soit actif ou non, et chacun sera à la détermination d’un âge certain titulaire d’une retraite de base honorable qu’il ait travaillé ou qu’il n’ait jamais travaillé près de la condition reconnue où il a pu être défavorisé et discriminé par les décideurs. La précarité à ce jour institutionnalisée doit disparaître pour laisser place au partage du monde économique, n’avons nous pas partagé tous, les même bancs d’école de l’Education nationale, les mêmes enseignements de l’éducation civique ?. L’objectivité d’une gouvernance d’union nationale doit garantir à tous quelle que soit l’option conjoncturelle et philosophique ou d’intérêt capitaliste, évaluée par le parti majoritaire, une respectabilité économique prédéterminée, ainsi alliée à l’assurance d’une sécurité démocratique.

Pascal Krawczyk, Civilisation 2014.

Publié dans Articles, Blog, Castres, Civilisation, Election, France, Poltique, République, solidarité, Web | Laisser un commentaire

Mon site orange

http://pascal-krawczyk.monsite-orange.fr/

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

C’est nous les ayants droits à la vocation alimentaire…vous le saviez? 27/02/2013 par Pascal Krawczyk, citoyenneté.

Citoyenneté

…on attend de votre dévouement,…alimentaire comme à l’habitude mais cependant de façon supplémentaire.

…salut à tous! Toujours en rupture d’impersonnalité je vous assure de ce texte qui doit vous responsabiliser sur notre existence désespérée qui nous oblige chaque seconde, chaque heure ou jour, année, dizaines d’années, au mépris des décideurs, qui allègent notre espoir, d’être retenus comme des acteurs de la vie économique, comme des citoyens respectés, dont la destiné ne doit pas être pour ces responsables, du patrimoine économique, du patrimoine financier, du patrimoine territorial, du patrimoine institutionnel, une soudaine conflictuelle participation dans l’égalité non seulement de la connaissance des droits mais surtout dans la pleine consommation de ces droits promis par la république, le nouvel état du peuple révolutionnaire, qui a écrit son premier texte universel inscrit dans le sang des sans-culottes, les sans grades, …sans titres, …sans patrimoines « privés », …les sans pain, les crève la faim, ainsi la charte universelle des droits « inaliénables » de l’homme (quelque peu aussi « ceux » des femmes).

Comment au vingt et unième siècle peut-on supporter lire ces mots ci-dessus, imaginer le comportement de ceux qui les pensent, alors que les instances de la grande consommation, celles du pouvoir d’achat, celles de ceux qui ayant abusé du respect de l’égalité citoyenne écrasent encore, dans la marginalité, « du genre humain », pourtant obligé (pas récompensé) par le cadre civique, l’éducation nationale, l’engagement économique relatif, l’environnement associatif, puis finalement par des années de ségrégation, ensuite des années de diffamation, …de médisance, d’aversion, puis pour finir de mépris et d’agression délictuelle et criminelle à tous les « guichets » depuis l’action de la communauté citoyenne toute entière.

Sur trois millions de précaire, prétend-on, il y a t-il 1 million de 25-35 ans, 1 million de 35-45 ans, 1 million de 45-55 ans, faut-il concéder à ces différentes générations la même récompense diabolique accordée volontairement par les privilégiés et autorisée par les légistes, …ces peines, ces souffrances, cette non représentativité propriétaire de la liberté dont les décideurs nous privent, en nous interdisant le plein droit, à la domiciliation (faute de patrimoines immeuble ou foncier), à l’autonomie (faute de raison économique) qui dépasse la misère. Eux ils s’accordent toujours l’accès à du nouveau capital dont ils ne consommeront jamais tous les effets, ils crèveront riches dans quel intérêt personnel, qu’ils s’expliquent?…il n’y a que leur assiette à chaque repas qui est plafonnée de consommation à leur égard et ce n’est même pas près de leur respective ordonnance qu’en survient le moment crucial où ils rotent en pétant…

Jamais celui-là n’a concédé à l’équilibre social de notre société française, une quelconque contradiction échappatoire, jamais il n’a été hors-la-loi, qui le dépeint ainsi? …Jamais celui-là n’a pas respecté ou abusé de la force et  de l’ordre, de la communauté, de l’encadrement citoyen et familial, pour heurter l’éducation civique obligatoire, pour évincer le cursus scolaire et universitaire de son parcours, pour consommer de façon subversive du temps libre associatif, pour juger du plus haut sommet géographique de sa territorialité des fautes et de la traîtrise de ses proches concitoyens français qui partagent la même histoire contemporaine, la même histoire, le même moyen-âge, la même antiquité…la même révolution car c’est le quatorze juillet de 1789 que l’on fête encore chaque année, pas le retour de Napoléon de Sainte-Hélène, pas le supposé retour de la monarchie en fêtant le 14 juillet de l’année en cours.

…du banc au jardin public qui nous guette, du pont que tu proposes pour l’en-dessous en remplacement, …de domiciliation et d’accueil citoyen, moi j’affirme que je n’en veux pas et puisque il faut vous imiter dans le comportement et le propos, vous les honnête gens (…vous éliminez et vulgarisez les précaires, peut-être aussi que vous les dénoncez économiquement, est-ce que c’est cela?), je vous informe que je vaux mieux que cet autre qui ne me ressemble en rien, en mon profil, qui certes  consomme son allocation de précarité mais qui cependant est déjà « riche » et accepte son banc au jardin public…déguste son sandwich enveloppé dans mon modeste curriculum-vitae. Avales toujours, raclure, vagabond, minable!…

entre les deux.

mmmhmmh!

Publié dans Castres, Civilisation, Emploi, Europe, France, Poltique, République, solidarité, Windows | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

…les pauvres ceux des réserves, dixit l’autorité outre ses « stocks »… par Pascal Krawczyk, lundi 15 octobre 2012, 18:35 ·

…doivent aussi payer même s’ils n’ont que l’âme au nez qu’on leur donne.

‎…aujourd’hui l’un des deux indiens qui s’entretenaient à propos d’urbanisme (… aménagement de tipi…) est mort !, un courant d’air contraire l’a emporté et déposé sur une taxe d’habitation trop aiguisée, immobilisé pour l’éternité entre ciel et terre il lui resterait cependant avant de gagner les vertes prairies du territoire des ombres à régulariser la redevance audiovisuelle dont un poste de télévision qu’il aurait laissé derrière lui, alors qu’à ce jour où il a les yeux fermés on le traite de lumière au profil de sa précarité et pour ce qu’il en avait espéré en votant pour le candidat des « êtres humains ». (lire mon article sur le code de l’urbanisme)

…avoir le flair « paie cul niais »!

Publié dans Articles, Castres, Civilisation, Election, France, Occitanie, République, Santé & bien-être, solidarité | Laisser un commentaire